L’échantillonnage des abeilles sauvages de la réserve naturelle

Contexte

Certains pans entiers du règne animal ou végétal ne sont pas encore connus dans la Réserve Naturelle Régionale des gorges de la Loire. Suite à ce constat, un inventaire des abeilles sauvages a été lancé en 2018 sur la réserve naturelle, en partenariat avec l’association Arthropologia.

Objectifs

L’objectif est d’aboutir à une liste des taxons présents sur la réserve naturelle, au niveau de détermination le plus précis possible. Ces échantillonnages, en plus d’indiquer la richesse du site, permettent de détecter la présence d’espèces rares ou menacées, mais également de mieux connaître et donc mieux valoriser les milieux. Une analyse des résultats en lien avec l’écologie et la biologie des espèces permettra ensuite d’orienter les gestionnaires dans leurs actions de préservation et de conservation des habitats naturels.

Echantillonnage des abeilles sur la réserve des gorges de la Loire

Échantillonnage des abeilles sur la réserve des gorges de la Loire.

Pourquoi suivre les abeilles sauvages ?

Le déclin de l’abeille mellifère est un fait très médiatisé depuis plusieurs années. Pourtant cette espèce ne constitue qu’une seule espèce parmi les 1 000 espèces d’abeilles sauvages présentes en France. Chaque espèce a des exigences très différentes ; il existe des espèces généralistes et des espèces spécialisées.

Xylocopa violacea

Xylocopa violacea

La préservation des communautés d’abeilles sauvages est aujourd’hui primordiale pour assurer le service de pollinisation, qui intervient en majorité pour la reproduction des plantes à fleurs sauvages (dont plus de 700 espèces sont recensées sur la réserve).

couple de Halictus scabiosae

Couple de Halictus scabiosae

D’un point de vue écologique, il s’agit clairement d’un groupe clé de voûte (qui permet la cohésion avec d’autres éléments naturels). D’autre part, leur sensibilité particulière aux molécules de synthèses et autres pollutions environnementales en font de bons indicateurs de la qualité des milieux.

Anthophora plumipes

Anthophora plumipes

Est-ce que les abeilles sauvages sont dangereuses ?

La plupart des abeilles sauvages sont totalement inoffensives et préfèrent toujours fuir devant le danger. Seules les espèces sociales de grandes tailles (abeilles des ruches et bourdons) peuvent être défensives essentiellement aux abords du nid qu’elles protègent. Elles ne se révèlent dangereuses qu’en cas d’allergies.

Ceratina cucurbitina

Ceratina cucurbitina

-> Contribuer au suivi participatif des abeilles sur www.arthropologia.org  !

Logo arthropologia