Les cours d’eau

Au niveau de la Réserve naturelle, la Loire forme un plan d’eau de plusieurs kilomètres, créé par le barrage de Grangent, construit en 1955.

Ruisseau affluent du Lizeron © Elisa Couton

Ruisseau affluent du Lizeron
© Elisa Couton

Le long de ce plan d’eau, la Loire reçoit plusieurs affluents :

  • Le principal est l’Ondaine, une rivière d’un peu moins de 20 kilomètres qui conflue avec le fleuve à la pointe Nord de la presqu’île des Échandes, à Unieux. Deux autres affluents, aux débits plus modestes, confluent en rive droite du fleuve.
  • le ruisseau du Lizeron : sont débit est relativement constant puisqu’il est soutenu par le rejet de la station d’épuration de Roche-La-Molière. Il se jette dans la Loire au niveau de la base nautique de Saint-Victor-sur-Loire.
  • le ruisseau de Grangent : ses eaux sont claires et de bonne qualité, mais peu pérennes. Dès le début de l’été, il n’y a plus de débit sur la majeure partie de son cours. Il rejoint le Loire en face de l’île de Grangent.

Les roches granitiques qui composent le sous-sol de la réserve naturelle sont perméables. C’est donc de l’épaisseur de sol que va dépendre la présence ou non de nappes phréatiques. Elles sont globalement limitées sur le territoire et les cours précédents sont essentiellement alimentés par les eaux de pluies qui s’écoulent depuis les plateaux. Celles-ci forment des ruisseaux temporaires qui ne portent pas de nom, bien que leurs débits puissent être ponctuellement très importants.